Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ActualitésForum des AssociationsAnniversaire de L'ÉmpereurFête de l'Automne 2017Assemblée Générale 2016Exposition Portes Ouvertes 2017Exposition Portes Ouvertes 2018Voyage au Japon 2017CalendriersDates des ManifestationsDates des Stages PerfectionDates des AteliersDates des ExpositionsPhotos et VidéosFête de l'Automne 2016Atelier KokedamaExpo du Club Avril 2017Expo du Club Avril 2017 suiteJapan Expo 2017AteliersExpo du ClubArbres des MembresAteliersArbres et SuisikiDiaporamaArticlesDécouverte du BonsaïLe BonsaïQui sommes-nousFiche d'IdentitéLiensAdhérentsFormes CodifiéesPhytosanitaireNotions de BiologieRempotageVidéo d'un rempotage LigatureSoins d'étéTechnique d'arrosageEngraisSoins d'AutomneTraitements d'hiverPour bien passer l'hiverContact
Bienvenue sur le Site du BONSAÏ CLUB de HAUTE-PROVENCE
dessin pin
Découverte du Bonsaï

Un peu d’histoire :

L'art du bonsaï est né en chine au 6° siècle sous la dynastie Tang (618-907), et qui s'est développé sous les Ming (1368-1644) et les Qing (1644-1911).

Au début, des paysages, les pen-jing, comprenant roches, sables, arbres et figurines, étaient les répliques exactes de paysages chinois.

Ensuite, sous la dynastie Song (960-1279), un seul arbre, représentatif des grands arbres était plantés dans un pot, il s'agit des pen-saï, mot chinois pour bonsaï.

Cet art initialement réservé à la noblesse, atteint ensuite toutes les couches de la société, sous la dynastie des Qing. Cet art a été véhiculé dans l'Orient par des moines bouddhistes.

Au japon, les premières mentions de cet art remontent à la période Kamatura (1192-1333).

Les bonsaï et les bonkeï (paysages), étaient placés à l'entrée des propriétés, ils étaient les gardiens des traditions, et la fierté des fortunes.

Ils étaient toujours porteurs d'une symbolique religieuse et philosophique.

Dans l'art du bonsaï on retrouve la constante : Dieu-Terre-Homme. L'art du bonsaï réside dans la recherche de la perfection.

L'élevage de bonsaï est un moyen d'atteindre la perfection, de se rapprocher des divinités (surtout dans les pays asiatiques à culture bouddhique, shintoïste ou  taoïste). L’art du bonsaï apprend à l’homme l’humilité et la patience.

Le bonsaï symbolise l'abolition du temps, il impose un travail répétitif au cours des ans, mais toujours différent.

En se transmettant de père en fils, le bonsaï véhicule les principes d'éducation moraux et religieux, il est le chemin de la Spiritualité.

Aucune tricherie n'est possible dans l'art du bonsaï, il porte en lui ce que l'homme lui a apporté.

En regardant son bonsaï, l'homme en retire une fierté intérieure, car, lui seul connaît le minutieux travail, le long chemin qu'ils ont fait ensemble.

En France, les premiers bonsaï sont présentés à Paris lors de l'exposition universelle.

Qu 'est-ce qu'un bonsaï ?

Un bonsaï est un arbre élevé en pot. Ce n'est pas un arbre nain, ce n'est pas un arbrisseau, c'est un arbre à part entière, qui a un rythme de vie identique aux arbres dans la nature, alternant période de repos et de végétation.

Comme tous les arbres, à l'âge adulte, le bonsaï fleurit, fructifie, et se reproduitUn bonsaï est le résultat harmonieux d'un mélange d'art et d'horticulture
Comment obtient-on un bonsaï ?

On obtient un bonsaï par semis, bouturage, marcottage, greffe, prélèvement, transformation d'un plan de pépinière, achat de pré bonsaï ou de bonsaï.

Différents types de bonsaï :

*  Les bonsaï dit d'extérieur, sont des arbres rustiques, des arbres qui poussent dans la région à l'état naturel.
Il n'y a pas une seule catégorie d'arbres d'extérieur, mais des espèces différentes avec les régions. Les bonsaï extérieurs dans les régions méditerranéennes, ne sont pas les mêmes que ceux des régions du Nord ou de l'Est de la France.

* Les bonsaï d'orangerie ou de serre froide, sont des arbres qu'il faut abriter du gel et du grand vent.

* Les bonsaï d'intérieur, sont des arbres tropicaux ou subtropicaux, qui vivent dans ces pays à l’extérieur. Chez nous il est nécessaire de les garder en serre chaude.
Dans cette catégorie, on retrouve la plupart des bonsaï vendus dans le commerce, ce sont des bonsaï d'importation.

Dimensions des bonsaï :

Bonsaï miniatures : Mame bonsaï
Ce sont des arbres de moins de 10 cm de hauteur.
Leur culture demande beaucoup de minutie et de vigilance.Leur entretient est difficile.

Petits bonsaï : Shohin
Ce sont des arbres dont la hauteur est comprise entre 10 & 23 cm. Certaines écoles fixent cette hauteur à 18 cm.

Bonsaï pour la main : Katade-moche bonsaï
Ils sont appelés ainsi car on peut les soulever avec une seule main.Leur hauteur est comprise entre 20 & 40 cm.

Bonsaï moyens : chumono bonsaï
Arbre dont la hauteur est comprise entre 45 et 90 cm

Grand Bonsaï : Omono bonsaï
La hauteur maximale de ce bonsaï est de 130 cm.

Très grand Bonsaï : Hachi uye
La hauteur minimale est de 130 cm. Il est alors considéré comme bonsaï de jardin ou de cour.

L’âge d’un bonsaï :

Dans l'art du bonsaï, le but recherché est de donner un aspect ancien et harmonieux à un arbre relativement jeune. Quand vous admirez un de ces petits arbres, laissez-vous aller à rêver devant lui.
Et ... si vous lui donnez un âge plus vénérable qu'il ne l'a en réalité, le but de "l'ami" qui l'accompagne aura été atteint.
Qu'importe l'âge ! Il vaut mieux être un jeune bonsaï bien formé et en bonne santé, qui vous fera rêver 
qu'un vieux sujet abîmé, malade et disproportionné.

Pour les vieux bonsaï de collection, c'est unautre histoire.

Regard sur un bonsaï :

Un bonsaï a une face d'observation (avant).

A partir de cette face, on construit un bonsaï suivant certains critères : racines, troncs, branches.

Nous avons donc : une face avant, une face arrière, un côté gauche, un côté droit.

Le développement doit être harmonieux sur toutes les faces.

Le bonsaï se regarde avec les yeux.